Nous avons tous entendu dire et confirmer que la cigarette électronique est un dispositif « sain ». Il faut néanmoins souligner que ce qualificatif n’est valable que si on le compare à la cigarette conventionnelle. En effet, si on devait la comparer au fait de ne pas fumer du tout ou même à un autre substitut nicotinique, il sera pointé du doigt assez vite, car fait l’effet d’un appareil plus sain que la cigarette, mais à éviter quand même si on n’a jamais utilisé des produits du tabac.

Mieux connaître la cigarette électronique

Avant de décider si oui ou non, vous allez vapoter, il faut savoir qu’une cigarette électronique est un petit appareil conçu pour produire de la vapeur. Elle a été lancée sur le marché vers le début de l’année 2000 en Chine. Depuis, de nombreux fabricants à travers le monde se sont lancé dans sa fabrication, car le marché du tabac est en recul grâce aux mesures antitabac prises au cours des dernières années.

La cigarette électronique est donc la nouvelle alternative au tabac et les fabricants véhiculent partout son côté « sain » pour multiplier les ventes.

Face au grand succès qu’elle connaît depuis son lancement, divers modèles de plus en plus modernes ont vu le jour donc il ne tient qu’à vous de trouver la cigarette électronique puissante qu’il vous faut. Il faut savoir que la puissance d’une e-cigarette ne dépend pas uniquement de l’intensité que peut lui fournir sa batterie, mais aussi du hit qu’il peut procurer au vapoteur. Il est donc important d’en connaître tous les termes techniques avant de vous lancer.

Cigarette électronique Vs cigarette classique

Dans ce combat-là, la cigarette électronique en sort la grande gagnante sans aucun doute possible. En effet, la clope traditionnelle a tellement fait des ravages qu’à côté d’elle, l’e-cig se veut être une alternative des plus saines. Ainsi, contrairement à la cigarette conventionnelle, le modèle électronique :

  • Ne produit pas de goudron
  • Ne produit pas de monoxyde de carbone qui réduit l’oxygénation du cerveau et du cœur
  • Ne produit pas de particules fines
  • Ne produit pas de fumée qui encrasse les poumons des fumeurs et contaminent les personnes exposées. On parle, dans ce second cas de « fumée secondaire » qui s’avère être plus nocive encore que la fumée inhalée par le fumeur
  • Ne pollue pas, car ne produit pas de fumée et ne nécessite même pas une combustion. A la place, le dispositif est doté d’un bouton ON/OFF et produit de la vapeur qui met seulement 30 secondes pour se dissiper dans l’air lorsque le vapoteur l’exhale
  • Ne contient pas systématiquement de la nicotine ce qui permet aux vapoteurs d’échapper à la dépendance. Sur ce point, il est important de souligner que dans les produits du tabac, c’est la nicotine qui engendre la dépendance. Comme les e-liquides n’en contiennent pas forcément et que même s’ils en contiennent, son taux est réduit, la dépendance est un risque mineur qui peut être évité. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un e-liquide qui n’en contient pas, de vapoter le moins possible lorsque l’e-liquide choisi contient la dose maximale autorisée de nicotine ou de réduire sa dose

En ce qui concerne le goudron, les particules fines et le monoxyde de carbone, sachez que ce sont eux qui sont responsables des divers types de cancers dont souffrent les fumeurs.

Une étude a récemment évoqué que la vapeur de la cigarette électronique peut contenir du goudron et du monoxyde de carbone lorsque l’e-liquide est chauffée à plus de 60°C. Comme cela est facilement évitable, c’est un risque dont il faut tenir compte pour ne jamais oublier de remplir son réservoir et de bien programmer son appareil.

Par conséquent, la cigarette électronique est meilleure pour les fumeurs et c’est d’ailleurs grâce à elle que de nombreux anciens fumeurs ont réussi leur sevrage tabagique et qu’ils ont, aujourd’hui, recouvré une meilleure santé avec la redécouverte du goût et de l’odorat.

Cigarette électronique Vs Parfait débutant

Quoi qu’on en dise, la cigarette électronique est fortement déconseillée à ceux qui n’ont jamais fumé ou vapoté. En effet, si elle a apporté des changements bénéfiques chez les fumeurs, les changements enregistrés chez les débutants sont plutôt négatifs que ce soit au niveau de leur cœur, de leurs poumons ou même de leurs vaisseaux sanguins.

Bien que l’e-liquide contient des substances non toxiques et non cancérigènes comme le propylène glycol ou la glycérine végétale lesquels sont utilisés depuis longtemps dans l’industrie alimentaire et pharmaceutique, leurs effets combinés aux arômes, à la nicotine et la chaleur dégagée par la résistance peuvent nuire sur la santé.

De nombreux vapoteurs ont d’ailleurs rapporté quelques méfaits au dispositif comme :

  • L’irritation de la gorge
  • La sècheresse au niveau de la bouche
  • La déshydratation du corps
  • Les vertiges et étourdissements
  • Les vomissements et nausées
  • La toux, …

Ces effets-là ne doivent pas être pris à la légère même s’ils disparaissent au bout de quelques heures sans vapoter. Le seul fait qu’ils existent prouve que le dispositif n’est pas sain à 100 %.

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *