La couleur est un des 4 critères appelés 4C qui permettent d’estimer la valeur et la qualité des diamants. Vous allez donc savoir que le diamant blanc que vous achetez n’est pas vraiment aussi blanc que vous le croyez. Cet article vous permettra d’apprendre plus sur les véritables couleurs des diamants blancs et vous permettra aussi de bien choisir le bon diamant blanc de votre bijou.

Diamants blancs : d’une couleur blanche parfaite au blanc teinté de jaune

La plupart des diamants blancs utilisés en joaillerie ne sont pas tous d’un blanc parfait. Ces nuances vont du blanc pur au blanc qui vire presque imperceptiblement au jaune. Pour mesurer le degré de blanc d’un diamant, les joailliers et les diamantaires utilisent une norme internationale définie par le « Gemmological Institute of America » ou GIA. C’est une échelle graduée de la lettre D à la lettre Z. Le D symbolise le blanc très pur, voire incolore, et le Z pour le blanc le plus teinté de jaune. La note donnée à un diamant blanc est toujours communiquée par le diamantaire et indiquée clairement sur le certificat d’authenticité de la pierre précieuse. Enfin, au-delà de la couleur notée Z, un diamant blanc n’est plus blanc, mais classé parmi les diamants de couleur appelés « fancy color ».

La signification des lettres définissant la véritable couleur des diamants blancs

  • Le D désigne le blanc parfait et exceptionnel des diamants les plus incolores.
  • Le E est très proche du D que seuls les experts peuvent trouver la différence. Les diamants de couleur D et E sont ceux les plus recherchés et qui peuvent être d’une très grande valeur.
  • Le F, appelé aussi Blanc Extra Plus, désigne des diamants blancs pratiquement incolores. ils sont déjà très différents de la blancheur D et E, avec une quasi imperceptible touche de jaune. Ce sont les diamants blancs les plus utilisés en joaillerie haut de gamme.
  • Le G « Blanc Extra » est tout aussi proche du F. Les diamants blancs G sont encore parmi ceux dits de première qualité.

Les notes D à G désignent des diamants dont la blancheur est rare. L’acheteur doit exiger un certificat d’authenticité reconnu pour attester cette qualité.

  • Le H est d’un blanc à très faible teinte de jaune qui n’est pas encore perceptible à l’oeil nu. Mais la différence apparaît déjà si on le compare avec des diamants blancs D à G.
  • Le I et le J sont déjà d’un blanc nuancé. À partir de ces notes, les nuances sont déjà visibles à l’œil nu par un spécialiste. Mais si les diamants de couleur I ou J sont bien taillés, ceux-ci peuvent encore briller de mille feux. C’est pourquoi on les appelle respectivement « Near colorless » et « Crystal ».
  • Le K et le L sont des diamants blancs légèrement teintés, mais en dessous de 0,10 carat, ils peuvent encore apparaître très blancs. La teinte jaune est bien manifeste au-delà de ce poids.
  • Enfin, le M à Z désignent des diamants blancs avec des nuances de jaune très pâle, mais très visible. Les joailliers les sertissent souvent sur de l’or jaune pour ainsi « neutraliser » la teinte jaune du diamant.
Catégories : Lifestyle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *